Chargement...
Communiqués

La promotion de l’apprentissage mérite mieux qu’une affiche accusatrice et mensongère !

« Quand la fac est finie, on cherche. Quand l’apprentissage est fini, on trouve » :

Téléchargez le communiqué de presse en PDF

C’est l’un des messages simplistes de la campagne d’affichage lancée le 1er juin 2016 par le FNPCA (Fonds National de Promotion et de Communication de l’Artisanat), sur le thème de « L’apprentissage, la solution est sous nos yeux ».
ANASUP, Association Nationale pour l’Apprentissage dans le Supérieur, dénonce le raccourci douteux et caricatural qui consiste à opposer Fac et Apprentissage, et à véhiculer le cliché passéiste de l’Université comme voie sans avenir pour les jeunes.
Opposer Fac et Apprentissage est d’abord un contre-sens et surtout une contre-vérité.
Le développement de l’apprentissage dans les établissements de l’enseignement supérieur a en effet connu une croissance exceptionnelle ces dix dernières années.
On compte aujourd’hui 70.000 apprentis dans les formations du supérieur hors BTS, avec des effectifs significatifs en DUT (6.000), Licence (16.000), Master (14.000), et Ingénieur (19.000).
Au fil des ans, l’Université est même devenue l’un des principaux moteurs de l’apprentissage dans le supérieur et a largement contribué à amortir les difficultés de l’apprentissage dans notre pays, en particulier dans les formations infra-bac.
L’apprentissage est devenu une modalité reconnue de formation dans les Universités, inscrite dans la logique de formation tout au long de la vie (FTLV). Il permet aux jeunes de concilier emploi et formation, diplôme et expérience professionnelle.

ANASUP constate la portée de l’Apprentissage en termes de pédagogie pour former autrement les jeunes, et mieux les préparer à s’insérer professionnellement. Il est donc maladroit de distinguer apprentissage d’un côté et un établissement de formation de l’autre, qu’il soit une Fac ou autre.
Il est par ailleurs totalement décalé, depuis la mise en oeuvre de la loi LRU, de suggérer aujourd’hui que la « Fac » ne se préoccupe pas de l’insertion professionnelle, alors que les Universités ont fait de l’insertion l’une de leur mission essentielle. Il est douteux de renforcer le cliché selon lequel la Fac serait une voie sans avenir alors que les taux d’insertion professionnelle à 18 mois en Master et en LP avoisinent les 85% à 90% selon les différentes enquêtes.
ANASUP milite pour la promotion de l’apprentissage, comme voie de formation et d’insertion, accessible pour tous, à tous les niveaux de formation, en complément des autres voies existantes.
Pour ANASUP, l’Apprentissage à l’Université est un vecteur de valorisation de l’apprentissage dans son ensemble, signe de modernité et de l’adaptation de l’offre de formation aux besoins en compétences des entreprises.
C’est pourquoi nous invitons le FNPCA à supprimer dans les plus brefs délais l’affiche incriminée, contre-productive pour la promotion de l’apprentissage !

 

Contact Presse
Yves CIMBARO yves.cimbaro[at)wanadoo.fr
Frédéric SAUVAGE frederic.sauvage[at)formasup-npc.org

Laisser un commentaire